J’ai testé Base CRM

sales-management Base CRM

Créé en 2009 sous le nom PipeJump par l’entreprise Future Simple, Base CRM a su s’imposer  rapidement sur le marché des logiciels de gestion de la relation client. Son slogan, « The post-PC  CRM », le positionne de facto dans la catégorie CRM mobile, ce qui attire  plus en plus les entreprises.

Côté ergonomie, ses utilisateurs sont unanimes : le design épuré de  l’interface utilisateur est un atout qui facilite le démarrage avec Base CRM. Les natives apps* iOS, Android et Windows Phone  séduisent également les utilisateurs, d’autant plus qu’il existe une version simplifiée et   gratuite  de Base CRM  pour les téléphones et les tablettes.

En revanche, il faudra payer pour pouvoir bénéficier des fonctionnalités avancées, ou d’une utilisation sur PC. Base CRM propose 3 versions payantes : Starter,  Professional et Enterprise, respectivement à 15, 45 et 125 $ par compte utilisateur et par mois.

Si vous êtes une PME avec des besoins très simples en CRM, Base CRM est une solution avec un bon rapport qualité prix qui pourrait vous satisfaire. Veillez toutefois à analyser les fonctionnalités principales que doit avoir votre CRM car la notion de « fonctionnalités basiques»  varie d’un CRM à l’autre

L’option prévision  des ventes n’est par exemple pas disponible dans la version Starter de Base CRM et il faudra passer au compte Enterprise pour accéder à l’option  segment information qui vous permet de gérer les droits des utilisateurs et de répartir les tâches et les contacts via un tableau de bord unique.

Si vous hésitez, Base CRM, tout comme Sage CRM  et Salesforce , vous propose de tester son logiciel gratuitement.

*native app: une native app (que  l’on peut traduire par “application native”) est un logiciel directement installé sur le téléphone  ou la tablette de l’utilisateur alors que la web-app (ou application web) est un site créé pour faciliter la navigation avec un smartphone ou une tablette. Les natives apps sont généralement plus rapide à l’utilisation.