La co-registration, une méthode supplémentaire de captage de contacts

La coregistration : définition

La coregistration est une technique qui consiste à collecter des adresses emails qualifiées en s’appuyant sur la mutualisation de la collecte entre différents sites ou partenaires commerciaux. La coregistration repose sur le opt-in du client, c’est-à-dire sa volonté expresse de communiquer ses informations à un tiers.

Concrètement

Lorsqu’un internaute ouvre un compte, s’inscrit à une newsletter, télécharge un livre blanc ou passe une commande, il doit remplir un formulaire. L’entreprise qui récolte les données peut proposer à l’internaute de souscrire à des offres partenaires. S’il accepte, les co-registrants recevront les informations de l’internaute.

Avec les partenaires, ça se passe comment ?

L’opt-in peut être :

  • Payant : l’entreprise qui collecte les informations facturera le co-registrant au CPL (coût par lead).
  • Gratuit : Les deux entreprises se proposent mutuellement en opt-in.

Des leads ciblés et qualifiés

Si les contacts de vos partenaires ont délibérément choisi de s’abonner à votre newsletter, il s’agit probablement de contacts intéressés par votre marque et vos produits. Le taux de désabonnement sera moindre, et l’engagement de cette audience, plus élevé.

La coregistration vous permet aussi de choisir les leads que vous souhaitez acheter en définissant votre cible avec votre partenaire commercial. Si vous ciblez les femmes entre 18 et 25 ans, habitant en région parisienne, seuls les contacts répondant à ses critères se verront proposer l’offre de co-registration.

Maximiser les chances de réussite

En tant qu’internaute, vous vous demandez peut-être : pourquoi un internaute accepterait-il que l’entreprise cède ses informations à un tiers ? Cette question est légitime, car les clients et prospects peuvent être réticents à céder leurs infos.

Pour ne pas effrayer les leads et maximiser la réussite de l’opt in il faut :

  • Etre cohérent : Evitez d’être co-registrant avec des entreprises qui n’ont aucun lien avec votre activité. Idéalement, soyez en opt-in avec une entreprise qui vend des produits annexes, en amont ou en aval de votre entreprise. Un exemple ? Si vous vendez des logiciels CRM vous pouvez faire un partenariat avec un revendeur de solution emailing ou  de plugins compatible avec votre CRM. Évitez aussi de vous associez avec vos concurrents directs.
  •  Rassurer : Si le formulaire ne  prévoit que quelques mots pour présenter votre offre, opter pour un lien « en savoir plus » dans lequel vous présenterez votre offre mais également votre politique anti-spam. Beaucoup plus rassurant qu’un simple « communiquer mes informations personnelles à des tiers ».

Leave a Reply