Pourquoi vous ne devriez pas dénigrer vos concurrents

Dénigrer ses concurrents

Dénigrer publiquement (conférence, blog, radio, télévision…) ses concurrents est illégal et peut vous exposer à des poursuites. Mais en off (lors d’un rendez-vous avec un prospect par exemple), on se sent parfois plus enclin à déprécier le travail de la concurrence. Pourtant, dénigrer ses concurrents reste une très mauvaise idée. Voici pourquoi.

Ils l’apprendront un jour ou l’autre

Nous savons tous que le monde est petit, et que tout le monde se parle au sein d’une même industrie. Vos concurrents finiront par apprendre votre campagne de diffamation par un client commun, un autre concurrent, un ancien salarié… et cela pourrait se retourner contre vous.

Vous pourriez avoir besoin d’eux un jour

Les collaborations entre entreprises ont toujours existé, même entre concurrents, et elles ont encore de beaux jours devant elles. Dénigrer ses concurrents est donc loin d’être une bonne idée car une fois les rumeurs répandues, vous ne pourrez plus travailler avec eux car :

  • Ils ne voudront pas s’associer avec une société qui leur cause du tort
  • Vos clients se demanderont pourquoi vous travaillez soudainement avec une société que vous trouviez peu recommandable il y a encore quelques semaines.

Vous pourriez faire fuir vos prospects

Quand on apprend qu’un concurrent a des pratiques douteuses, il peut être tentant d’essayer d’éreinter sa réputation, même quand ce n’est pas le genre de la maison. Pourtant, c’est l’une des dernières choses à faire.

Vos prospects et vos clients vous rencontrent pour que vous leur parliez de vos produits, de votre valeur ajoutée, de ce que vous pouvez leur apporter. Pas pour vous écouter dire du mal d’un concurrent. Lorsque vous dénigrer un concurrent, vous mettez votre interlocuteur dans une situation inconfortable. Or, vous n’êtes pas là pour ça, vous êtes là pour apporter des solutions à leurs problématiques.

Vous faites du mal à la profession

Quand vous appuyez sur les défauts du concurrent, vous mettez l’accent sur tout ce qui pourrait ne pas fonctionner avec votre produit, et cela nuit à la profession. Dans le pire des cas, le prospect qui a rencontré plusieurs sociétés pourrait même mélanger les noms, et vous associer aux horreurs dont vous accusez votre concurrent. Encore une fois, mieux vaut donc taire les défauts des autres, et mettre en avant vos forces et vos qualités.

Vous valez mieux que ça

Vous le saviez déjà, mais c’est toujours agréable à entendre, non ?